Chenilles processionnaires et espèces invasives : comment agir ?

Actualité publiée le 11 mai 2018

chenilles processionnaires du pin

Les chenilles processionnaires du pin

Les nids de la chenille processionnaire du pin sont de plus en plus nombreux sur notre territoire, impliquant des nuisances sanitaires importantes sur les arbres, les animaux et les hommes. 

Il est conseillé d’installer des pièges à phéromone de synthèse, entre juin et septembre, afin de piéger les papillons mâles et ainsi éviter la reproduction.

Dès février (et jusqu'en mai), vous pouvez installer des pièges de chenilles sur les arbres infestés afin de capturer celles-ci lors de leur descente. Sur ces mêmes arbres, installez également des pièges à phéromone de synthèse, entre juin et septembre.

A plus long terme, il est également intéressant de réduire le nombre des arbres hôtes et de privilégier des plantations d’arbres diversifiés sur vos parcelles, en privilégiant les feuillus et les espèces locales adaptées à notre territoire. N’hésitez pas non plus à accueillir des mésanges, bon prédateur de ces chenilles, en installant des nichoirs.

Combiner plusieurs méthodes améliorera l’efficacité de vos actions !

Attention : la destruction des nids de processionnaires nécessite un équipement de protection adéquat et il n'est pas conseillé de le faire vous-même !

Vous pouvez vous renseigner de manière plus précise en consultant un guide élaboré par des organismes spécialisés.

 

ambroisie

Les espèces invasives

Plusieurs plantes invasives colonisent peu à peu notre territoire,  avec des impacts importants sur la biodiversité locale et sur la santé humaine : l’ambroisie, les renouées, le buddléia ou arbres à papillons, le solidage ainsi que la balsamine et la berce du caucase.

Il est important de savoir les reconnaître afin de ne pas accélérer leur propagation !

La Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) vous propose des guides pour mieux les identifier, prévenir et lutter.
 

Les actualités de la même catégorie

Cet hiver, vous n'avez plus de raison d'être de mauvais poêle !

Développement durable

16 septembre 2020

Cette année la prime de 1000€ est bonifiée à 2000€ selon vos ressources.

Lire l’actualité

Pollution atmosphérique - bassin Lémanique

Développement durable

23 janvier 2020

La préfecture de la Haute-Savoie informe qu'un épisode de pollution atmosphérique est en cours dans le bassin Lémanique.

Lire l’actualité

Pensez à la prime chauffage bois de 1000 euros pour changer votre poêle !

Développement durable

12 novembre 2019

Annemasse Agglo vous accorde une prime chauffage bois de 1000 € pour changer votre vieux poêle à bois.

Lire l’actualité